Dialogue National ou Congrès Partisan Chez Les Pinguistes : Du Grand n’importe que ceci !

Par Chistian MAYANDJI

« la parole sera donnée aux principaux leaders politiques et de la société civile, ainsi qu’aux femmes, aux jeunes et à la Diaspora dont l’engagement pour le Gabon a été exemplaire; »

Lors d’un dialogue national, la parole est donnée à tous les citoyens, y compris les adversaires politiques et ce dialogue doit se donner l’avantage de se réaliser en Assemblée Constituante.

Les travaux doivent porter sur tous les aspects de la révision constitutionnelle et les dispositions qui en sont issues des travaux doivent être validés par un référendum pour leur donner une force de coercition s’imposant à tous les citoyens, sans passe-droit pour les autorités publiques et leurs clientèles politiques.

Un meeting politique ne peut être le cadre qui sanctionne la tenue d’un dialogue qui se veut national, sauf si les arrières pensées sont strictement partisanes. Cela semble être le cas de l’initiative politique lancée autour de M. Jean Ping.

Auquel cas, chaque parti politique ou coalition de forces républicaines peut s’offrir le luxe d’organiser son propre « dialogue national » en attendant la tenue d’une véritable ASSEMBLÉE CONSTITUANTE dont nous – partisans de la D-T-E – sommes prêts à proposer les modalités d’organisation à toutes les autres forces républicaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *