L’UE propose au Gabon « un dialogue politique intensifié » pour les futurs scrutins

L’Union européenne (UE) a proposé au Gabon un « dialogue politique intensifié » en vue d’élections futures « crédibles et transparentes » avec la mise en œuvre des recommandations de ses observateurs électoraux, a indiqué vendredi l’UE dans un communiqué.

Une délégation de l’UE a rencontré jeudi le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet après la présentation lundi à Libreville du rapport final de la Mission d’observation électorale (MOE) sur l’élection présidentielle du 27 août.

« Cette réunion a été l’occasion pour la partie européenne d’inviter la partie gabonaise à un dialogue politique intensifié, s’appuyant sur les conclusions et recommandations de la MOE », précise le communiqué de l’UE.

Le rapport de la MOE « met en question » le résultat de la présidentielle, donc la réélection d’Ali Bongo Ondimba, toujours contestée par son rival Jean Ping. Le document formule onze recommandations.

Le dialogue UE/Gabon devra porter entre autres sur « les réformes électorales, institutionnelles et judiciaires, à mener en vue d’élections futures crédibles et transparentes », indique l’UE.

Devra également être abordé « l’état des enquêtes sur les violences post-électorales et les allégations de graves violations des droits de l’homme ».

En réponse, le Gabon a demandé à l’UE d’envoyer « une invitation formelle », dans l’espoir d’entamer ce dialogue « dans les meilleurs délais », selon le communiqué.

Le gouvernement a minimisé mardi par la voix de son porte-parole la portée du rapport des observateurs de l’UE, s’étonnant de leur « acharnement à relever de prétendues anomalies » dans les résultats.

Le gouvernement « prendra en compte » ces recommandations, rappelant que « les questions relatives à l’indépendance de la Justice, à la loi sur les réunions publiques, tout comme le règlement de procédure de la Cour constitutionnelle, ne relève pas du tout des prérogatives de cette mission ».

La délégation de l’UE intégrait le directeur général Afrique au Service européen pour l’action extérieure, ainsi que les ambassadeurs de l’UE et ses pays-membres en poste au Gabon.

Source:  AFP

UNION EUROPEENNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *